COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
Revue de presse : 22/09/09


20 minutes (Toulouse) - 22/09/09 :  

Titre : 
" La question de L'autoroute bat la campagne "


  • Réactions diverses :


    *  Une réaction à cette campagne publicitaire qui mérite qu’on aille y faire un tour   --->


    *  Et puis, quelques réactions que nous avons reçues sur notre messagerie. Des anonymes comme toi, comme moi, comme eux … mais qui n’en pensent pas moins autrement :

    « Je ferai plusieurs commentaires sur la forme et sur le fond.
    Sur la forme, ce clip est sûrement réalisé par C. Ferrand qui se met en scène, à la manière de A. Hitchkock. On peut constater qu'un certain nombre d'élus sont plus particulièrement en évidence : L. Bonneville, P. Bugis, B. Carayon, sa suppléante et M. Maurel, le président de la CCI. D'autres sont noyés dans la foule : P. Folliot, B. Raynaud, D. Houlès et V. Garel pour ceux que j'ai reconnus. Peut-on parler d'intérêt général et le défendre, si, dans la présentation des choses, on fait en sorte de tirer la couverture à soi ?
    Sur le fond, on entend ces élus mis en évidence chanter : "... on n'est pas des irresponsables ...", certes leur mandat électif est là pour confirmer leur parole en chanson mais est-ce bien le cas lorsqu'ils participent à un clip qui se termine sur ces paroles : "... il nous faut coûte que coûte, allez, venez, il nous faut l'autoroute."
    Cautionnent-ils qu'il faut l'autoroute à n'importe quel coût financier, social, ou environnemental ... ? Qui va payer ce prix sans limite, ce coût sans raison ? Les communes, les départements, la région traversés ? Les usagers ?
    La politique spectacle n'a jamais été le gage d'une bonne politique raisonnée. »

    L. I.

    -----------------------------------

    « Très bien leur chanson ...

    Mais le refrain de nos politiques et décideurs, ça fait trente ans que je l'entends et que j'attends désespérément ... du bla-bla-bla !!!

    ... Et aujourd'hui ceux qui étaient CONTRE hier (et qui ont toujours tout fait pour que surtout rien ne se fasse) veulent nous faire croire qu'ils sont POUR aujourd'hui ...

    Il suffirait pourtant de presque rien et d'un peu de bon sens pour qu'il y ait un après à Saint-Germain-des-près !!! ... sans autoroute à péage !

    J'attend d'autres arguments de fond qu'une chanson !

    Pourquoi nos édiles bien pensants et autres décideurs économiques ne se sont pas battus pour obtenir dans la foulée de la déviation de Puylaurens la jonction avec la déviation de Soual : trois kilomètres et demi 3,5 km !? Sans doute trop peu pour le Tarn !?

    Pourquoi vouloir faire les projets les plus chers pour ne dire après que l'Etat n'a pas d'argent !?

    Pourquoi présenter l'autoroute (de bien entendu payante !) comme la seule alternative possible !?

    Pourquoi ici à Castres (autoroute à péage) on ne peut pas faire ce que l'on fait ailleurs (2x2 de type autoroutières GRATUITES !!!!) comme entre Poitiers et Angoulême (N10 116 km) entre Clermont-Ferrand et Millau (A75 228 km) ou plus simplement entre Guéret (préfecture de la Creuse, 138 000 habitants) et Montluçon (sud-préfecture de l'Allier, 40 000 habitants) - 65 km, N145 - entre Alès et Nîmes 47 km, N106 ou comme pour une certaine autoroute Toulouse - Albi

    Autoroute gratuite pour Albi, autoroute à péage pour Castres, où est la solidarité !?

    Nos élus et décideurs défendent-ils réellement nos intérêts !? Nous serions en Bretagne, ça ferait longtemps que certains auraient un tas de fumier devant leurs portes ou mairies !!! Ils sont tellement intelligents qu'ils ont tout simplement obtenu à travers leur projet d'autoroute que l'Etat qui s'était engagé pourtant dans un contrat Etat-Région (certes bien en retard) se désengage ! Adieu les fonds publics ... Ils sont tellement intelligents que certains d'entre-eux ne savent même pas lire une décision d'une autorité administrative ? Ils sont tellement intelligents qu'ils s'imaginent pour certains au dessus des lois (qu'ils votent !) !


    Une autoroute se justifie-t-elle sur cette axe qui accueille 6 000 véhicules jour alors que d'autres supportent sur l'axe Albi - Castres 12 000 véhicules jour (dont plus de 10% de poids lourds), sur l'axe Castres - Revel - Castelnaudary A61 (sans déviation de Soual et Revel! ) 8 000 véhicules jour (dont plus 10% de poids lourds) et sur l'axe Castres - Mazamet - Béziers plus de 11 000 véhicules jour dont plus de 10% de poids lourds ( 150 à 200 poids lourds supplémentaires jour attendu avec la construction à Béziers est d'une plate forme d'un groupe d'agroalimentaire) !?

    Autoroute Toulouse -Castres non sens économique !?

    A faire une autoroute autant qu'elle ouvre le Tarn outre Toulouse vers d'autres régions et pays. Pour un kilométrage équivalent un autre projet permettrait de déservir tant Toulouse que les Pyrénées que la Méditerranée mais sans doute de bon sens pour nos décideurs et élus ... Castres-Revel-A61 (Castelnaudary-Villefranche de Lauragais) : ouverture vers Toulouse (A61) trajet Castres -Toulouse 80 km ( 30 km Villefranche - Toulouse et 50 km Castres - Villefranche 50 min !) , vers les Pyrénées et l'Andorre et l'Espagne, Madrid (A66) vers la Méditérranée, Montpellier, Marseille, Nice , Italie, Perpignan, Barcelone, Valence (A61)!
    En outre cela permettrait de desservir outre le Tarn, Revel, le Lauragais, l'Aude, l'Ariège ... et d'intéresser une population plus importante et non les seuls sud tarnais.
    Un projet économique permettant à terme le contournement de Toulouse et une ouverture de notre Région Midi-Pyrénées et non une autoroute cul de sac ...

    Une autoroute Toulouse-Castres sud tarno-tarnais qui n'intéresse ni Toulouse (dont on sature davantage la rocade) ni Albi (qui à déjà l'autoroute) ... !!!!
    Pas plus au passage Lavaur, ville chère à un fervent supporteur qu'est son dépité-maire Bernard Carayon puisque ne permettant pas de desservir Lavaur Castres (aucun gain de temps et de distance!) Pas plus que Lavaur Toulouse (l'A 68 étant à dix kilomètres en cours de poursuite d'aménagement par le Conseil général au pont de Camaurel et Verfeil à 18 km avec une route champêtre comme le Tarn affectionne) ...

    Une autoroute qui divise Cocagne et Lauragais en deux en passant sur les meilleures terres agricoles ... Mais il est vrai qu'il n'y a plus d'agriculture en France ! »

    O. R.