COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
Revue de presse : 24/09/09


La Dépêche du Midi (Tarn) - 24/09/09 :  

Titre :
  Un patron en colère contre le maire (de Castres)


  • Réactions d'anonymes ... comme toi, comme moi, comme eux … :


    « J'apprends ce matin dans les colonnes de la Dépêche du Midi (Castres) que Guy Bousquet, chef d'entreprise propriétaire de la Jardinerie Tarnaise à Castres, est en conflit avec le maire de Castres à propos d'un projet commercial. Surtout, ce chef d'entreprise, président de ATLASE (association de chefs d'entreprises militants pour le désenclavement du Tarn Sud mais pas forcément et nécessairement pour l'autoroute Castres - Toulouse !) vient de démissionner de cette même présidence. Et d'en expliquer les raisons :
    " ... je ne sais pas être hypocrite et travailler avec des élus qui plaident le développement économique derrière des micros et qui sabrent les projets et l'avenir d'une entreprise locale avec indifférence". Ben tiens !

    Nos élus n'auraient-ils pas également depuis longtemps la même ardeur à propos du désenclavement du Tarn sud et de son développement économique !?

    Plaider l'autoroute alors même qu'ils sabrent depuis 40 ans et plus les projets d'avenir pour le désenclavement du Tarn Sud est digne de Talleyrand (être pour ce qui est contre et contre ce qui est pour !) : exit l'autoroute des deux mers Toulouse - Narbonne passant à Lacabarède - Revel (qui aurait d'autant rapprocher le Castrais de l'autoroute et d'un axe majeur de communication ! ), exit le projet d'autoroute Toulouse – Lavaur - Graulhet - Réalmont terminé en T avec deux branches, l'une au nord pour desservir Albi, l'autre au sud pour desservir Castres. Autoroute qui présentait l'avantage de désenclaver le Tarn et non pas seulement ce trognon du Tarn sud alors industrialisé ! On comprend mieux pourquoi le bassin économique de Castres n'est plus un fleuron économique de notre région Midi-Pyrénées ! Exit le projet de 1969-1970 du premier ministre Jacques Chaban-Delmas (ancien international de rugby et de football amateur, ami personnel de Jean Dauger !) de faire du Revelois, du Lauragais et de l'En Cocagne une vaste zone de transit entre Pyrénées et Massif-Central, Océan et Méditerranée. Jules César et Paul Riquet l'avaient eux pourtant bien compris ! Outre les voies routières, JCD avait prévu l'élargissement du Canal du Midi (sentait-il le choc pétrolier de 1973 !?). La fermeture un temps du canal de Suez aurait été caduque car cette liaison fluviale serait devenue, entre Méditerranée et Gironde, son alter ego ! Sans oublier un projet aéroportuaire (qui serait ce jour le pendant de l'aéroport de Toulouse-Blagnac !) . Lionel Jospin alors premier ministre n'a-t-il pas lui aussi envisagé la création d'une telle infrastructure !?

    Sans oublier leur total désintérêt pour le projet d'ATLASE d'une autoroute entre Albi, Castres – Mazamet - Carcassonne ou de l'abandon voilà quelques années de la ligne ferroviaire SNCF Toulouse – Castres – Mazamet - Béziers - Montpellier bien plus courte que celle via Carcassonne et Narbonne, ligne SNCF qui aurait pu être utilisée pour le frêt, et assurer le développement économique du Tarn (moi qui croyais que les industriels Mazamétains n'avaient besoin que du rail : maintenant on comprend mieux pourquoi la capitale mondiale de la laine est devenu un friche industrielle et un désert économique hormis les loups, les éoliennes, et autres caches de terroristes dans la Montagne Noire !) si l'on avait fait le choix de sa modernisation et amélioration plutôt que celui de sa fermeture définitive faisant de ligne SNCF vers Castres - Mazamet un cul de sac ...

    Tiens, cul de sac, n'est-ce pas cela aussi l'objectif de leur autoroute Castres - Toulouse !?

    Pourtant il aurait suffi de presque rien pour qu'il eût un apprêt, après ces projets !

    A méditer !
    »

    O. R.
    Castres