COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
Revue de presse : 11/07/09 - La Depeche Tarn -


La dépêche du midi (Tarn) - 11/07/09 :  

Titre : "
La déviation d'Aussillon en bonne voie "


  • Nos commentaires :     20 juillet 2009
Ainsi donc on peut lire qu’à Aiguefonde, le maire Vincent Garel veut rassembler pour défendre le projet autoroutier payant Castres-Toulouse en vue du débat public.

Alors que le Conseil régional est remercié par le maire d’Aussillon D. Houlès pour le financement public tant attendu de la déviation complète de Saint-Alby, de son côté Vincent Garel s’engage à contre sens sur l’autoroute Castres - Toulouse. En effet, sous la clairvoyance de son président Martin Malvy, le Conseil Régional Midi-Pyrénée s’est prononcé unanimement le 25 juin CONTRE le projet autoroutier Castres – Toulouse : « difficile techniquement, d’un usage attendu très coûteux (péage), incohérent et injuste avec les autres axes gratuits régionaux, … » Mais à Aiguefonde, on préfère que les particuliers et les entreprises prévoient de payer, cher, ce que d’autres ont choisi d’exiger gratuit, en faisant payer l’Etat comme il se doit. Serait-ce donc ça « les dossiers vitaux » de ce bassin de vie ?

C’est en abandonnant ce projet autoroutier et en se mobilisant enfin pour défendre l’aménagement raisonné de l’itinéraire Castres – Toulouse, et des autres axes du réseau routier public du Sud Tarn, à l’instar de ce qui a été fait pour la déviation de Saint Alby, qu’enfin les élus sud-tarnais s’orienteront résolument vers une politique des transports, équitable et durable, pour répondre aux besoins de leurs administrés.
Le 25 juin, Martin Malvy, président du Conseil régional a « ouvert la voie ». Il ne cesse de le dire depuis plus d’un an : c’est à l’Etat de financer l’amélioration des routes pour une mobilité durable gratuite des usagers. Cela fait partie de l’équilibre économique de Midi-Pyrénées.

Enfin, aucun commentaire n'est à faire sur le député Carayon qui sort du bois après la bataille. Les propos de Didier Houlès, maire d’Aussillon, sont suffisamment explicites et se suffisent à eux-mêmes.