COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
Réactions contre la poursuite des études pour la mise en concession

Réactions CONTRE la décision de poursuivre les études pour la concession Castres - Toulouse, nationales et locales :


Associations

 
  • collectif Autreroute - Castres sans autoroute, c'est possible

Lu dans la presse
  • fédération France Nature Environnement

Hors de l’autoroute, point de salut …
  • collectif Lauragais sans autoroutes
     
Autoroute Castres-Toulouse, une décision inique !
réaction 1 ci-dessous
Elus

 
  • Catherine GREZE, députée européenne

Castres-Toulouse : le Grenelle de l’environnement est bien fini

  • élus Europe Ecologie au Conseil régional
    élus Verts à la Communauté urbaine de Toulouse

Autoroute Toulouse-Castres : inacceptable écologiquement, scandaleux politiquement !
  • élus Europe Ecologie au Conseil régional Midi-Pyrénées

Autoroute Castres-Toulouse :
aberration écologique, scandale politique !
 
  • Philippe GUERINEAU, conseiller municipal de Castres, Castres à Gauche Vraiment

Autoroute concédée : le débat commence
  • Le Conseil Général de la Haute-Garonne
     
La concession : un choix non conforme à l’intérêt général

  • Martin MALVY
  • Bernard RAYNAUD
  • Benoist COULIOU 

dans la presse locale
réaction 4 ci-dessous
Médias

 
  • Libération.fr
     
Les écologistes jettent des clous sur la future autoroute Castres-Toulouse

  • Actu-Environnement.com
Polémique autour de nouveaux projets autoroutiers autorisés par Borloo

  • Les Echos
Borloo choisit le péage pour deux nouvelles autoroutes

  • Univers-Nature.com

A l’aube d’une relance autoroutière en France ?
 
  • Le Monde

Béton de progrès
     Voix du Midi - Lauragais
 
  • Pierre izard, président du Conseil général de la Haute-Garonne
réaction 4 ci-dessous
 
  • Gilbert Hébrard, vice président du Conseil général de la Haute-Garonne

Autoroute Toulouse – Castres : « Une démocratie bafouée »
 
  • Politis.fr

Autoroutes des vacances
  • Libération.fr
Autoroute Castres-Toulouse : la bataille politique de l'été

Formations politiques

 
  • Nouveau Parti Anticapitaliste du Tarn

Borloo jette le masque
  • Parti de Gauche - Tarn

Une décision désastreuse et irresponsable
  • PCF - Fédération du Tarn

M. JEAN-LOUIS BORLOO MERCI !!!
  • Les Alternatifs du Tarn

réaction 2 ci-dessous
  • PARTI OUVRIER INDEPENDANT - Comité Revel - Villefranche-de-Lauragais
réaction 3 ci-dessous

 _______________________________________________________________________________________
 
1 -   Collectif Lauragais sans autoroutes

 

Autoroute Castres-Toulouse, une décision inique !
 

Selon des informations convergentes, Jean-louis Borloo donnerait son feu vert à l’autoroute concédée Castres-Toulouse. Il montre ainsi qu’il abandonne son etiquette de ministre de l’écologie pour ne garder que celle de ministre des transports !

Cette décision, si elle se confirme, montre que le soit-disant débat public n’était bien que le simulacre que nous avions dénoncé , ne laissant le choix qu’entre une 2x2 voies gratuite et une 2x2 voies payante, sans qu’aucun débat sur l’opportunité même puisse être retenu.

Absurde économiquement, contraire aux orientations d’aménagement du territoire, catastrophique pour l’environnement et l’agriculture (ce seront de 6 à 7 voies de béton qui traverseront les riches terres agricoles de la vallée du Girou), cette autoroute est un déni de démocratie.

Ce projet relance le Grand Contournement de Toulouse, pourtant annulé par le même ministre.

Les associations du collectif « Lauragais sans autoroutes », s’opposeront par tous les moyens juridiques, administratifs et légaux à ce projet. Si ceux-ci ne suffisaient pas, nous soutiendrions les autres initiatives qui pourraient être prises par les citoyens au cours de leurs mobilisations.

 ____________________________________________________

2 -   Les Alternatifs du Tarn

2 juillet 2010

La décision ministérielle  est tombée et vient de paraitre au Journal Officiel : le principe de l’achèvement de la mise à 2x2 voies de la liaison entre Castres et Toulouse par mise en "concession autoroutière" est retenu.
Rien de surprenant : le ministre s’est incliné devant les desideratas des lobbies  industriels. Il s’est par ailleurs fendu d’un cadeau pré-électoral  à ses amis politiques, foulant au pied les pseudos engagements des pseudos Grenelles de l’environnement.

Autoroute de l’exclusion,  autoroute de la non-équité (entre Tarn  Nord et Tarn Sud), de la destruction de terres agricoles parmi les plus fertiles de la région,  du risque d’étalement urbain excessif et non  maitrisé, de la destruction d’espaces naturels protégés, de la discrimination sociale et territoriale par un coût de péage exorbitant (autour de 15€ minimum); spoliation d’investissements publics au profit d’intérêts privés (contournements de Puylaurens et de Soual, nous connaissons tous ces criques exprimées fortement à l’occasion du débat public. Le ministère semble demander leur prise en compte. . . De qui se moque-t-on ?   

En donnant son blanc-seing à ce projet, le ministère tourne le dos aux réelles réponses  novatrices pour le Sud Tarn : celles que peut apporter une politique volontariste de relocalisation de l'économie s'appuyant sur les richesses naturelles de la région et sur les savoir faire des  habitants . Si une autoroute apporte un quelconque "bol d'air" au bassin Castres-Mazamet, (ce dont on peut légitimement douter), le risque est fort que ce ne soit qu'un leurre de courte durée et que l'autoroute serve surtout à amener les personnes travailler à Toulouse ou, pire, à transporter les machines « plus vite» hors de la région.

Autre question d'importance : qui va payer la subvention d'équilibre qui s'annonce pharaonique ? Les collectivités locales? Au détriment de quels besoins des populations locales ? Par ailleurs, la décision gouvernementale parle d'aménagement pour assurer la sécurité des itinéraires de substitution (en clair, l'actuelle RN 126 amputée cependant des déviations de PUYLAURENS et de SOUAL. . . ). Ce n'est là rien moins que ce que proposent les associations et les groupes opposés à se projet inutile, irréaliste et apportant des solutions d'un autre âge. 

 Avec toutes celles et tous ceux qui ne se résignent plus à voir le Tarn Sud livré aux spéculateurs bétonniers, aux délocalisations riches en profits pour ceux qui les commettent, Les Alternatifs seront présents pour dire "NON" à une 2 x 2 voies gratuite ou payante, et lutteront pour la mise en place d’autres alternatives d’aménagement de l’existant, viables pour tous sur le plan budgétaire, respectueuses des terres agricoles et de l’environnement.  

 Ensemble, restons mobilisés. La route est longue mais nous irons au bout !

____________________________________________________

3 -   PARTI OUVRIER INDEPENDANT   -   Comité Revel - Villefranche-de-Lauragais

8 juillet 2010 

Le ministre Boorlo a décidé la privatisation de la liaison routière Castres-Toulouse que lui réclamaient le patronat de sud du Tarn, avec le soutien avéré des élus locaux de son bord, mais aussi de certains de ceux que l’on aurait plus attendu du côté de la défense des infrastructures publiques.

Le projet, même adopté par le ministre, peut néanmoins être mis en échec, comme la contre-réforme sur les retraites, à condition que l’unité population-élus, salariés-syndicats, partis et associations se réalise sur des mots d’ordre clairs.

Tout comme l’exigence du retrait du plan Sarkozy-Woerth est seule à même de permettre la mobilisation du plus grand nombre pour sauvegarder les retraites, celle du refus du financement public d’une opération confiée à un opérateur privé peut empêcher la mise en concession d’une liaison à péage en site propre.

Le conseil général de la Haute-Garonne s’est prononcé contre toute participation financière à une opération privée, ainsi que de nombreuses communes de ce département, mais aussi du Tarn. Que le conseil général du Tarn et le conseil régional de Midi-Pyrénées prennent la même position et le projet sera bloqué.

C’est pourquoi, comme lors des réunions du débat public, nous appelons à l’unité sur :

Pas d’argent public pour l’autoroute privée à péage !
Département du Tarn, région Midi-Pyrénées, collectivités,
ne payez pas !

La liaison routière Castres-Toulouse
doit rester publique et gratuite

____________________________________________________

4 -  la presse locale

Gaillac Info

30/06/10

Martin MALVY, président du Conseil Régional, aurait rappelé son regret d'une mise en concession. En s'étonnant de ne pas avoir été informé de la décision du ministre, il aurait précisé que le moment est mal choisi pour en appeler aux finances locales, surtout pour des routes concédées qu'elles n'ont jamais eu à financer. 

La Dépêche du Midi

1/07/10

Bernard RAYNAUD, vice président du Conseil Régional, aurait suggéré certaines incohérences entre la forte volonté exprimée par l'Etat pour une solution affichée comme réaliste et rapide, et les nombreux problèmes techniques, juridiques, et financiers de ce projet qui devraient prendre du temps.

Comme pour Benoist COULIOU, Castres à Gauche Vraiment, la participation financière des collectivités territoriales serait centrale, mais ne devrait pas être acquise (refus de la Haute-Garonne, projet dénoncé par le président de la Région).

Voix du Midi - Lauragais

8/07/10