COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
Rapport Alquier

  décembre 2008
Analyse et commentaires
du collectif RN126

sur le

RAPPORT D'INFORMATION N° 410
SÉNAT

Délégation à l'aménagement et au développement durable du territoire

SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008

sur le niveau d'équipement de la France en infrastructures de transports
et ses conséquences sur le désenclavement des régions françaises,


Rapport rédigé par Mme Jacqueline ALQUIER et M. Claude BIWER, Sénateurs.

Application au projet autoroutier
Castres – Toulouse
 
Droit de réponse :

A la demande de Mme Alquier et par souci de transparence, ci-contre la lettre de Mme Alquier au collectif RN126 suite à la diffusion du dossier d'analyse du collectif : Lettre de Mme Alquier


Les débats publics de l’automne 2007 sur le GCAT (Grand Contournement Autoroutier de Toulouse) et la présentation par les services de l’Etat en janvier 2008 (DRE : Direction Régionale de l’Equipement Midi Pyrénées) de la LACT (Liaison Autoroutière Castres-Toulouse), ont mis sur le devant de la scène régionale les questions du désenclavement du bassin castrais et de la mobilité dans le sud Tarn. Partisans et opposants de la LACT se sont retrouvés sur ces questions au cours des débats sur le GCAT et de la pseudo-concertation sur la LACT organisée par le maître d’ouvrage (la DRE).

Aussi, le rapport d’information du Sénat n° 410 « Pour une politique de désenclavement durable » publié à l’été 2008, intéresse-t’il à plusieurs titres le collectif RN126.
  • D’une part, parce qu’il traite des questions sur lesquelles le collectif travaille, et qui concernent pour la région, le niveau d'équipement et de service nécessaires en moyens et infrastructures de transports pour répondre aux réels besoins d’amélioration de la mobilité pour les particuliers et les entreprises du sud Tarn.
  • D’autre part, parce que Mme Jacqueline ALQUIER Sénatrice du Tarn est aussi co-rédactrice avec M. Claude BIWER de ce rapport, et que la question du bassin castrais et de l’idée d’une autoroute Castres - Toulouse y est abordée.
  • Enfin, parce qu’il est maintenant attendu que cette idée d’autoroute Castres - Toulouse soit d’abord évaluée et examinée par le collège des 5 du Grenelle de l’Environnement, dans le cadre de la révision en 2009 du schéma routier national, ce qui conforte la nécessaire rectification des informations partiales trop répandues sur ce projet, et notamment dans ce présent rapport du Sénat.

Le collectif RN126 fournit dans le présent document son analyse et ses commentaires sur le rapport du Sénat, en le complétant de nouvelles propositions. Il s’intéresse également à l’application pratique des propositions du rapport au cas du bassin castrais, en examinant l’intérêt d’une autoroute Castres - Toulouse pour la région.

Notre dossier comprend donc :
  • Une analyse et des commentaires sur les paragraphes qui ont retenu notre attention. Pour faciliter la lecture du document, nous avons repris intégralement le texte des paragraphes que nous commentons.
  • Des amendements aux propositions du rapport.
  • Un exemple d’application des propositions du rapport à la problématique du bassin castrais et de la LACT.