COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
12/10/2016-L'Autorité environnementale met au jour les aberrations du dossier de la DREAL ...

Depuis 10 ans, le collectif n'a eu de cesse de dénoncer ces aberrations !

L'avis de l’Autorité environnementale exprime 46 recommandations quant aux incohérences, omissions, erreurs, dans le dossier de Déclaration d’Utilité Publique (DUP), ce qui conforte le collectif RN126 dans ses analyses et ses critiques.

Le rapport intégral de l'Ae :
ici

Ci-dessous quelques unes de ces recommandations, déjà énoncées à plusieurs reprises par le collectif RN126 :

 
  • "Concernant l’analyse des variantes et la justification du projet retenu, l’Ae recommande de prendre en compte la loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte et d’approfondir la comparaison de la variante retenue avec la variante dite « ASP » conduisant à un aménagement sur place de la RN 126". 
  • "Les hypothèses retenues pour l’évaluation socio-économique du projet présentant des biais d’optimisme ou bien des erreurs, l’Ae recommande de reprendre ce calcul avec des hypothèses cohérentes avec les autres parties du dossier et plus proches de la réalité ... Le gain de temps est évalué à 35 minutes entre les deux extrémités de l’infrastructure ... L’Ae recommande de réviser les paramètres du calcul économique en tenant compte d’un temps de parcours cohérent avec les autres parties du dossier et réaliste, y compris aux heures de pointe". (Dans le dossier du Débat Public, le gain de temps était évalué à 20 mn !)
  • "Le coût maximum du projet avait été fixé par décision ministérielle à 420 millions d'€2020 (420 millions d’euros en valeur 2020). Ce coût conditionne la subvention de l’État, fixée à 50 % des subventions publiques fixées à 90 millions d'€2020. Le financement prévu par le présent dossier inclut une subvention d’équilibre de 220 millions d'€2015, donc largement supérieure au plafond décidé par le secrétaire d’État aux transports. Pour la complète information du public, l’Ae recommande d’expliciter les écarts entre le coût du projet et le montant de la subvention d’équilibre présentés dans le dossier et les plafonds décidés par le secrétaire d’état aux transports". (Lors du débat public, le collectif RN126 avait calculé un coût du projet à 496 M€ TTC 2009 (9,6 ME/km) et une subvention d'équilibre attendue à 280 M€ TTC 2009)
 
Nous n'allons pas ici faire une analyse comparative détaillée car la liste est longue (voir le rapport de l'Ae, ici) néanmoins notre demande d'une étude sur les alternatives se voit justifiée, un point fondamental que l'Etat ne peut plus négliger !