COLLECTIF RN126

COLLECTIF RN126
Avis des collectifs RN126 et PACT

Avis du collectif RN126 en association avec France Nature Environnement Midi Pyrénées et Nature Midi Pyrénées

Ci-après, le préambule de la synthèse générale de l'avis déposé le 23 janvier 2017 sur le registre numérique de l'Enquête Publique, par le collectif RN126 en association avec FNE MP et Nature MP.

L'argumentaire du collectif RN126 et de la fédération France Nature Environnement Midi-Pyrénées, favorables à l'aménagement sur place de la RN126 entre Castres et Verfeil, s'appuie sur les trois avis des experts indépendants de :

1. l'Autorité environnementale (Ae) ;
2. le Commissariat Général à l'Investissement (CGI) ;
3. la contre-expertise établie à la demande du CGI.

En effet, le dossier DREAL du projet autoroutier Castres - Toulouse, complexe, volumineux, d'une présentation difficile d'accès par thème, traitant des mêmes données en plusieurs endroits, etc. a été analysé en profondeur et en détail par ces experts reconnus et indépendants.
Leurs analyses, leurs avis et leurs recommandations portent en profondeur sur le projet tel qu'il est envisagé et ses incidences ; ils sont détaillés, argumentés, impartiaux, et ils prennent alors un poids tout particulier et incontournable pour l'enquête publique. Ils méritent la plus grande attention de tous ceux qui s'attachent à rechercher la meilleure solution pour optimiser la mobilité des sud tarnais vers Toulouse.
Et en premier lieu, du maître d'ouvrage, qui devait répondre aux recommandations éditées et modifier ainsi le dossier de l’enquête publique.

Peu d’intervenants dans l’enquête publique auront étudié de manière aussi approfondie le projet décrit par la DREAL, car plutôt enclins à se fier aux (dés) informations partielles ou partiales, facilement accessibles par des campagnes orchestrées à grand renfort de dépenses (publiques) et de matraquages médiatiques. Les avis de ces experts indépendants et reconnus sont alors à considérer avec une attention toute particulière.


Notre présent argumentaire analyse la réponse apportée par le dossier de la DREAL, maître d'ouvrage, aux diverses recommandations, avis, analyses édités par ces experts.

CONCLUSION DE L'ANALYSE

Ce dossier n’est ni transparent ni crédible. Il entache foncièrement la crédibilité du débat public, génère une considérable suspicion sur toutes les autres données (trafic, péage, délais de réalisation, ...), étonne par le peu de considération apportée aux recommandations de l’Ae et du CGI, inquiète pour les fonds publics sollicités mais non maîtrisés, annule le bilan socio-économique soi-disant très positif, …
Pour FNE Midi-Pyrénées et le Collectif RN 126 l’utilité publique de ce projet n’est pas démontrée.


Pour accéder à la Synthèse générale, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 1 : Une opportunité non démontrée, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 2 : Coûts et financements, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 3 : Gains de temps, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 4 : Surestimation des trafics, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 5 : Itinéraire de substitution, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 6 : Bilan socio-économique, cliquer ICI
Pour accéder au chapitre 7 : Environnement - Nature, cliquer ICI


Avis du collectif PACT

Ci-après, l'introduction de l'avis transmis le 07 janvier 2017 à la Commission d'Enquête Publique, par le collectif PACT.


En préambule, une infrastructure, pour jouer pleinement son rôle au service d’un développement économique, social et humain d’un territoire, doit être fondée sur une stratégie qui concerne sa gestion de l’espace, des ressources et des services nécessaires à l’espace vécu de ce territoire. Elle doit être aussi l’expression de la vision partagée du devenir du territoire qui se concrétise par l’élaboration d’un projet de territoire.

L’important n’est pas d’élaborer des projets de territoire pour accompagner ou s’ajuster à une nouvelle infrastructure mais d’élaborer des projets de territoires qui définissent les infrastructures correspondant à leurs besoins.

Appliquée au projet de Liaison Autoroutière Castres – Toulouse (LACT), cette conception du territoire ou des territoires concernés par le projet renvoie alors directement à la question :
A quel projet de territoire partagé fait-on référence concernant le projet LACT ? AUCUN. Il n’y a pas de projet d’ensemble des territoires concernés par le projet.
Il existe certes des projets de territoires (SCOT ou PLU) mais ceux-ci n’ont fait l’objet d’une quelconque vision d’ensemble correspondant à une vision structurée et partagée permettant d’accompagner le projet en question.

Il n’existe donc pas de maîtrise et d’orientation du développement pour l’ensemble des territoires concernés par le projet LACT et encore moins une vision d’ensemble et de coordination de ces derniers.
Dans ce contexte, de quel Intérêt Général, ce projet pourrait-il procéder ?

Pour accéder à l'avis du PACT, cliquer ICI